Une bourgade artisanale des Monts du Lyonnais - Saint-Symphorien-sur-Coise aux XIVe et XVe siècles

Marie-Thérèse Lorcin

(Suite du N° 31) - Seuls les testaments peuvent donner une idée de la fortune des habitants de la ville. Il en ressort que certains artisans et surtout les notaires forment une « élite de l’argent ». Il y a un profond fossé entre riches et pauvres. L’évolution sociale des générations va de l’agriculture vers l’artisanat (textile ou cuir), puis de l’artisanat au commerce ou au droit. Certaines carrières sont connues, mais les entrepreneurs n’ont laissé aucun registre ou livre de comptes.


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123