Un peintre lyonnais : Etienne Morillon (1885-1949)

Noël Delorme

Deux témoignages, l’un de Madeleine Rocher-Jameau, conservatrice du Musée des Beaux-Arts, l’autre du peintre lyonnais Jacques Truphémus. Morillon a formé avec d’autres peintres le groupe « assez révolutionnaire » des Ziniars. Il trouve sa voie dans le pointillisme, puis le cubisme, qui dérive de Cézanne.


Commentaires

Agenda

 

2018

 

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456