Un charivari à Saint-Maurice-sur-Dargoire

Victor Degorgue

En 1788, un veuf remarié refuse de respecter la tradition : « offrir aux amis, à l’occasion de ses noces, une collation et une petite somme d’argent ». Il en résulte un charivari de plusieurs mois, consistant en injures, chansons obscènes, menaces et déprédations. Le mari dépose plusieurs plaintes.


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123