Si l’eau qui court...

Marie-Thérèse Lorcin

L’article traite de l’eau en Lyonnais à la fin du Moyen Âge. Il établit la
nette différence dans l’hydrographie et l’utilisation de l’eau selon le relief et la situation. Comme tout n’est pas consigné dans les documents, on peut émettre des hypothèses, en particulier à propos des « boutasses » et des « serves ».


Commentaires

Agenda

 

2018

 

<<

Avril

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456