Si l’eau qui court...

Marie-Thérèse Lorcin

L’article traite de l’eau en Lyonnais à la fin du Moyen Âge. Il établit la
nette différence dans l’hydrographie et l’utilisation de l’eau selon le relief et la situation. Comme tout n’est pas consigné dans les documents, on peut émettre des hypothèses, en particulier à propos des « boutasses » et des « serves ».


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123