Le « mystère » de l’aqueduc de l’Yzeron

Marius Lhopital

« Tout s’est conjugué pour maintenir dans l’ombre cet aqueduc. » Etant donné le peu d’éléments de reconstitution, on a préféré se consacrer aux trois autres aqueducs lyonnais. Le chercheur Jean Burdy a étudié le très long siphon correspondant aux tourillons de Craponne, et la zone supposée de captage en amont d’Yzeron, marquée par un très grand cercle cendreux. De son côté, l’auteur a observé la régularité du sentier des Esselards, quasi-horizontal sur 3 km, qui doit correspondre au tracé de l’aqueduc.


Commentaires

Agenda

 

2017

 

<<

Octobre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345