Guillaume Marie Delorme. Recherches sur les aqueducs de Lyon construits par les Romains.


Un livre prestigieux

Jean Burdy, agrégé de sciences physiques, spécialiste des aqueducs depuis quarante ans -Docteur ès lettres (archéologie) en 1996, sa thèse « Les aqueducs romains de Lyon », en a renouvelé la connaissance- a rédigé un ouvrage peu ordinaire. Cela tient non seulement de la personnalité de Guillaume Marie Delorme académicien et architecte lyonnais dont il dresse le portrait, que de l’œuvre de cet homme qui a vécu au siècle des Lumières.

L’Académie de Lyon conserve dans ses archives ses communications scientifiques, Jean Burdy en rapporte des éléments, il cite notamment que ses travaux « touchent à la mécanique à propos de tissage (foulons, rouets, métiers à tisser ou à velours, moulin à organsin, teinture de la soie) ou d’agriculture (semoir, battoir), et souvent aux moulins à blé… ». Mais pas seulement.
L’auteur évoque donc l’architecte, le jardinier, citant nombre de lieux où il est intervenu et aussi l’hydraulicien et le géomètre ; Guillaume Marie Delorme a mis en œuvre ses multiples compétences pour effectuer les relevés sur le terrain qui ont abouti à la réalisation des plans et dessins détaillés des aqueducs romains amenant à Lugdunum, l’eau du Pilat, des Monts du Lyonnais et du Mont d’Or.

Ses travaux ont été remarqués, non seulement par ses confrères académiciens Lyonnais, mais aussi par des membres de l’Académie des Inscriptions et Belles Lettres de Paris dont le secrétaire a écrit le 18 juin 1760 : « L’Académie… a vû avec le plus grand plaisir le plan que vous avez dressé de l’ancien pont-aqueduc de Lyon qui lui a été communiqué par M. le comte de Caylus. Elle en a admiré l’exactitude. La lecture de votre mémoire lui a fait connaître votre bon goût pour l’antiquité, & la justesse de vos vuës. Elle espère que vous voudrez bien lui faire part de la continuation de votre travail, …l’enrichir de vos propres connaissances… etc. » Signé Le Beau. »

Disparus pendant près de deux siècles, ces dessins dont la recherche a fait l’objet d’une enquête entamée en 1985, jusqu’à leur réapparition en octobre 2003, lors de leur mise en vente dans une librairie-galerie spécialisée dans les dessins d’architecture.
La directrice de Archives Municipales, Madame Anne-Catherine Marin, après avoir vu les dessins à Paris, considéra leur « ensemble comme particulièrement rare et intéressant », et souhaita que la Ville puisse les acquérir. Après bien des démarches, aidées par la direction des Archives de France et la Compagnie Générale des Eaux – devenue Véolia -, la ville de Lyon a acquis les dessins en avril 2004 et les a confiés aux archives municipales de Lyon.
Jean Burdy, au travers de l’analyse des dessins de Guillaume Marie Delorme et les comparaisons avec ses propres relevés, démontre la qualité du travail de ce scientifique du XVIIIe siècle.

Ce livre, « référence inévitable pour les spécialistes de l’architecture et des aqueducs romains s’adresse aussi aux amateurs du pratrimoine ».
Livre rare (peu d’exemplaires) au prix de 60 €, hors frais d’expédition de 14 €. 250 pages. 330 illustrations. Renseignements et commande au siège de l’association L’Araire, 1 passage de L’Araire, 69550 Messimy, téléphone 04 78 45 40 37, courriel : laraire bbox.fr


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123