Exposition La restauration d’œuvre d’art : à la découverte d’un métier entre art et histoire


Du dimanche 4 juillet au dimanche 31 octobre 2021, les dimanches et jours fériés de 14h à 18h

Deux restauratrices, peinture et papier, vous invitent à pousser la porte d’un atelier de restauration : un lieu où les œuvres oubliées et altérées par le temps s’entrecroisent. A la frontière de l’art et de la science. Leurs savoirs-faire interviennent afin de mieux le transmettre aux générations futures.
Vous pourrez les retrouver en présentation/conférence les 4 et 18 juillet ainsi que le 8 août de 14h30 à 17h.

Présentation :
Diplômées d’un master en conservation-restauration du patrimoine depuis 3 ans, ces deux restauratrices, Clémence et Lorette, ont décidé d’ouvrir leur propre atelier de restauration en 2019, à Caluire-et-Cuire. Chacune spécialisée dans un domaine, l’une sur peinture et la seconde sur papier, elles ouvrent à leur clientèle les portes d’un atelier pluridisciplinaire. Dans leur atelier nombreuses sont les œuvres très hétéroclites comme des peintures sur toile, sur bois ou sur cuivre. On y trouve aussi des dessins, des affiches, des calques, des parchemins, etc. ainsi que des objets sur papier comme des paravents et des globes.
Toutes deux, passionnées par ce travail méticuleux de restauration et convaincues que l’art s’exprime aussi bien dans le trait de pinceau d’une peinture ancienne que dans le souvenir d’un objet désuet, ces deux restauratrices ont à cœur de valoriser la beauté de tous les arts.
Lorsqu’une œuvre ou un objet est apporté à l’atelier et se retrouve entre les mains de ces restauratrices un protocole bien précis se met en marche. Tout d’abord l’étude, la manipulation, et le regard du restaurateur sont primordiaux pour jauger de l’état de dégradation d’un objet. Suite à l’analyse des matériaux et des altérations la rédaction d’un constat d’état viendra mettre en évidence les dégradations sur lesquelles intervenir. Vient ensuite le temps du diagnostic, un travail d’investigation et d’analyse qui permet d’expliquer les altérations et cherche à comprendre les facteurs de dégradation des œuvres. Enfin la proposition de traitement est soumise au propriétaire de l’objet confié, un dialogue s’ouvre alors entre le professionnel et le particulier afin de réaliser la restauration la plus adéquate.
En conclusion de cette phase d’études, le travail de restauration peut être entrepris, toutes deux vont usées d’un savoir-faire unique, tantôt scientifique, dans la recherche de produits adaptés, tantôt artistique lorsque le pinceau doit reprendre les traits de la main de l’artiste.


Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir d'ici la fin du mois