Aqueduc de la Brévenne


Duerne et Montromant, 2007

En 2007 Un Sentier Découverte à Montromant signale l’heureuse création d’une promenade dans la forêt le long du canal mis en valeur sur trois cents mètres, avec un regard de visite, et en même temps la construction en fac-similé, au cœur du village, d’une courte section de l’ouvrage [n°150,57-60].

Courzieu, La Verrière, janvier 2009

Un effondrement de la voûte du canal, connu de longue date enterré à faible profondeur dans un pré, a permis de voir l’intérieur qui s’est révélé dans un état quasi neuf sur plusieurs dizaines de mètres.

Lentilly, En Roi, 1999 [2008]

La revue L’Araire, n°152, mars 2008, a enfin permis de connaître les résultats d’une fouille datant de juin 1999, à la recherche d’une chute entre le chemin de Montcher et le chemin de Bois Seigneur où le canal était connu avec une section anormalement réduite, probablement pour régulariser le débit de l’ouvrage. Le fait quela chute n’a pas été atteinte dans la fouille a permis de préciser sa localisation, en même temps que « la prégnance d’un continuum de limites parcellaires dans l’axe idéal, […], vision congruente à l’observation de l’absence de béton de tuileau dans les cultures » (D. Gerboud).

La Tour-de-Salvagny, chemin de Grand Champ, été 2007

De gros blocs de la solide maçonnerie du canal ont été extraits de tranchées creusées pour la viabilité d’un futur lotissement.

Limonest, ZAC des Bruyères, mai 2009
Sondage et fouille de l’INRAP ont repéré et partiellement dégagé le canal sur une cinquantaine de mètres. Résultats non publiés.

Dardilly, Parc de l’Aqueduc, 2009

Enterré dans la pelouse du parc, en arrière et un peu au-dessus de la médiathèque L’Aqueduc, naguère au lieu-dit Les Noyeraies, le specus du canal – il a perdu sa voûte – est aujourd’hui protégé et visible sur quelques mètres sous une couverture d’épaisses dalles de verre. Un panneau présente l’aqueduc dans son ensemble et dans la commune.

Dardilly, chemin des Cuers – « Le Tronchon », avril 2008.

Une très belle fouille dirigée par F. ESCHBACH pour le compte d’ARCHEODUNUM a donné d’importants résultats. Elle a mis au jour les bases de douze piles de dimensions hors sol 1,86 x 2,18 m, soit 6 pieds de long pour 7 pieds de large, à intervalle de 14 pieds. Les arches étaient peut-être hautes de 10 m. Des traces de chantier, particulièrement des aires de préparation de tuileau, avoisinaient les piles. La céramique a conduit à proposer un terminus post quem à l’époque tibérienne. Le rapport de fouilles est consultable sur le site Internet d’ARCHEODUNUM. Une publication abrégée est prévue pour 2010 dans la revue L’Araire.

Ecully, pont-siphon des Planches, 2009

Deux panneaux en couleurs ont été installés devant le monument, au fond du parking de laz clinique Val d’Ouest-Vendôme. Le premier panneau présente l’aqueduc de la Brévenne dans son contexte historique et géographique, et le décrit par son tracé, ses caractéristiques et douze photographies. Le second donne le schéma d’un siphon (conduite forcée suivant le principe vases communicants), deux gravures montrant l’état du pont avant son écroulement en 1928, une photo du parement de petit appareil assisé, et le dernier essai inédit de restitution.


Commentaires

Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123