A la mairie... les trois couleurs


par Joseph BESSON dit BERTRAND

Les mises en garde parviennent difficilement à freiner les Maquisards et la population, impatients de se soulever contre l’armée allemande en retraite. L’auteur évoque en tableaux contrastés (28 au 31 août 1944) des épisodes de la libération de St-Symphorien, de Villeurbanne, d’Oullins et de Lyon. L’armée allemande en retraite apparaît encore puissante.


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123